Ministère de la Culture

Mise en oeuvre du plan en faveur des fanfares et des orchestres d'harmonies

Porté par la député Anne-Laure Cattelot, le Plan vise à valoriser une pratique artistique et culturelle qui fédère des personnes de tous âges et de tous horizons autour de projets musicaux communs. Ces sociétés musicales participent souvent aux différents évènements organisés par les communes et constituent une porte d’entrée à l’éveil musical tout en contribuant à

l’animation de la vie locale. Génératrices de lien social, elles sont aussi parfois les seules pratiques culturelles représentées dans les zones rurales.

Articulé sur 2 ans le Plan fanfares et des orchestres d’harmonies est cofinancé par le ministère de la Culture à hauteur de 900 K€ en aides directes auprès des pratiques amateurs et à hauteur de 500 K€ par le ministère de la Cohésion des territoires de la Relation avec les collectivités territoriales.

En 2021 le montant des crédits déconcentrés sera donc de 700K€ pour soutenir les projets déposés par :

  • les unions et fédérations départementales ou régionales

  • les sociétés musicales affiliées ou non à une fédération

  • les écoles de musiques associatives

  • les fanfares étudiantes

Seront soutenus par ce plan les projets qui entrent dans les cadres suivants :

  1. Accompagnement des artistes amateurs :

    1. Soutenir des actions de formation des amateurs par une aide aux écoles associatives qui proposent un enseignement spécifique dans le cadre d’un projet de développement et de structuration sur un territoire.

    2. Qualifier la formation des encadrants en impulsant l’organisation de stages permettant d’approfondir leurs compétences artistiques, pédagogiques et l’acquisition de nouveaux répertoires.

  2. Développement de partenariats et de collaborations :

    1. Favoriser les rencontres inter-fédérations pour permette de nourrir un dialogue fécond entre chacune d’entre elle, développer un esprit de coopération et refléter des réalités territoriales cohérentes.

    2. Générer de nouveaux liens entre associations, avec les conservatoires et l’ensemble des ressources artistiques et culturelles du territoire pour s’inscrire à la fois dans la globalité du champ des pratiques musicales et ouvrir l’accès à d’autres champs artistiques (arts de la rue, déambulation…).

    3. Développer des rencontres entre orchestres, dans une perspective d’échange de répertoire ou de musiciens, en favorisant une dynamique d’ouverture culturelle.

  3. Soutien aux initiatives rayonnant sur un territoire élargi :

    1. Initier des projets qui sont amenés à intégrer la programmation ou le volet d’accompagnement des pratiques en amateur d’un ou plusieurs établissements culturels.

    2. Accompagner la diffusion des fanfares dans le cadre d’évènements liés à la participation à la vie citoyenne et culturelle au-delà de la seule commune d’implantation.

    3. Développer des projets associant sport et culture, notamment dans le cadre de la préparation des Olympiades culturelles (JO Paris 2024), pour valoriser et mettre en lumière les collectifs amateurs musicaux (trajet de la flamme)

​L’aide attribuée se fera :

  • à hauteur de 80% maximum du budget global pour les projets à rayonnement régional ou départemental avec un plafond de dépenses éligibles de 30 000€ ;

  • à hauteur de 50% du budget global pour les autres projets avec un plafond de dépenses éligibles de 10 000€.